Quelques réflexions sur le SCORPION – La juste bataille

Il y a un flux progressif que l'on peut voir dans le déroulement du zodiaque. Le point de pivot atteint en Balance crée un équilibre dans lequel les bons choix peuvent être faits, générant des points de crise en Scorpion qui permettent au guerrier de faire face aux épreuves qui mènent à la réorientation sur le chemin spirituel et d'atteindre la victoire finale.


Le champ de bataille du Scorpion s'étend sur une série de vies, et la plus grande représentation de la profondeur de cette lutte se trouve peut-être dans l'épopée ancienne, la Bhagavad Gita. De même que les épreuves menant à la victoire en Scorpion ne sont réalisées qu'après avoir atteint un point d'équilibre entre l'âme et le corps en Balance, de même Arjuna, représentant du disciple, ne triomphe dans la bataille que lorsqu'il permet à Krishna, symbole de la divinité intérieure, de prendre le contrôle. En distinguant les forces de l'âme et de la forme, et en reconnaissant la lumière rayonnante dissimulée dans la forme, Arjuna a appris "à choisir la voie de la lumière et à voir sa forme et toutes les formes comme des gardiennes de la lumière". En ces termes, Alice Bailey a exprimé le résultat atteint quand le désir émotionnel est apaisé et que l'esprit est capable "de percer son illusion et de voir la vie véritable".


Un phénomène intéressant se produit lorsque l'esprit atteint la clarté et commence à étendre sa portée dans la conscience. Selon la loi de l'action et de la réaction, une réponse réciproque de la conscience en expansion consiste à pénétrer profondément dans les "régions inférieures" en dessous du seuil de conscience. Les crises de reconnaissance, pour ainsi dire, s'élèvent à mesure que le pouvoir de la conscience commence à jeter de la lumière dans des régions auparavant cachées à la vue. Comme les écrits d'Alice Bailey expliquent cette expérience, "en Scorpion, deux facteurs les plus occultes émergent du passé et reviennent en mémoire, par conséquent, le Gardien-du-Seuil". Le Gardien est un terme utilisé dans l'enseignement ésotérique pour désigner la somme totale de toutes les caractéristiques de la personnalité qui sont restées invaincues et qui ont besoin d'être rachetées. Lorsque l'aspect mémoire est activé, faisant remonter à la surface ce qui était auparavant caché du souvenir, une crise est générée... " et alors le combat est engagé", écrit-elle.


On pourrait penser que cette période d'épreuve et d'éveil au passé, à la mémoire, est un signe de manque de préparation au développement spirituel. Mais en fait, on nous dit que la résurrection du "Gardien" – le résidu invaincu qui exige maintenant la reconnaissance et la rédemption – est un signe d'opportunité, tant pour un individu que pour l'humanité. "Ce n'est que lorsqu'il y a une fusion adéquate au sein de l'humanité dans son ensemble que le grand Gardien-du-Seuil apparaît", nous dit-on, que ce soit dans un sens individuel ou en révélant le mirage national, racial et planétaire. Ne semble-t-il pas qu'un tel point soit maintenant atteint dans le monde entier ? Si c'est vrai, cette période douloureuse peut-elle être considérée comme un signe de progrès vers un objectif lointain, et les révélations presque quotidiennes des principaux obstacles qui cherchent à entraver le progrès peuvent-elles être accueillies pour la clarté qu'elles apportent ?


Le psychologue C.G. Jung a donné un grand aperçu du pouvoir de révélation de la conscience lorsqu'il a souligné que l'ombre – l'aspect non reconnu et non racheté du moi – est un phénomène créé par la lumière. Il n'y aurait pas de reconnaissance de l'ombre sans lumière. "Quiconque perçoit son ombre et sa lumière se voit simultanément de deux côtés et se met ainsi au milieu", a dit Jung. Sur le plan ésotérique, ce facteur intermédiaire est l'âme, l'aspect de la conscience qui sert de médiateur entre la forme du corps et l'esprit intérieur et qui finit par les fusionner. Cette prise de conscience et l'assurance donnée par Krishna à Arjuna que "rien n'est meilleur pour un guerrier qu'une bataille juste", soulignent l'inspiration de la note-clé du Scorpion : "Je suis le guerrier, et je sors triomphant de la bataille."

Posts récents

Voir tout

©2020 Association Pont Arc-en-ciel

Soutenez l'association en adhérant ! 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now