top of page

PENSÉES SUR LA VIERGE — La lumière cachée de Dieu

La réalisation du Soi dans le Lion prépare la reconnaissance dans la Vierge de la divinité cachée dans chaque être humain, le principe christique ou buddhi qui se trouve au cœur même du plus petit atome de matière — ce que le poète Robert Browning a appelé "la splendeur emprisonnée". Pendant très longtemps, au cours de l'évolution de l'âme, cette essence spirituelle essentielle mais profondément enfouie reste dissimulée dans la matière dense. Le rôle de la Vierge dans le processus d'évolution est de protéger, de nourrir et finalement de révéler cette réalité cachée. Bien qu'elle soit cachée dans toute forme attendant d'être manifestée, la forme humaine est particulièrement bien équipée pour "rendre tangible et objectif ce à quoi tout le processus de la création était destiné", comme le disent les écrits d'Alice Bailey.


Ce processus ressemble beaucoup à celui de la gestation, comme l'indique la note clé de la Vierge : "Je suis la mère et l'enfant. Moi, Dieu, je suis matière". L'aspect maternel protège le germe de la vie christique, tout comme la matière garde et chérit l'âme cachée, et c'est pourquoi une autre note clé est également posée pour la Vierge : "Le Christ en vous, l'espérance de la gloire". Cette promesse existe en chaque être humain, quel que soit le stade de son évolution. La reconnaître dans une autre vie, même la plus misérable de ses semblables, est un grand don et un service puissant. On a dit du psychologue et philosophe William James qu'il avait ce "don d'imagination". James voyait les autres et leurs actions de l'intérieur et, dans l'instant, ressentait la même partialité pour leur monde qu'eux-mêmes". Comme l'a dit l'un de ceux dont la vie a été touchée par James : "De toute ma vie, j’ai rarement trouvé une âme qui semblait comprendre naturellement [...] le moteur de ma vie mieux que lui". (Une promenade avec William James, Jacques Barzun).


L'enseignement ésotérique considère la lumière intérieure de chaque être humain et de chaque atome de matière comme la lumière cachée de Dieu et une puissante force de transformation dans le développement spirituel. Lorsque le chercheur apprend à transmuter les forces inférieures en forces supérieures et à transférer sa conscience dans les niveaux supérieurs de l'esprit, sa propre nature se transforme, écrit Alice Bailey. "Il deviendra alors un canal pour la lumière de l'Ego et pour l'illumination de buddhi qui se déversera pour sauver la race et éclairer ceux qui trébuchent dans les endroits sombres. Il doit démontrer les lois de la radioactivité dans sa propre vie sur le plan physique. Sa vie doit commencer à rayonner et à avoir un effet magnétique sur les autres. Je veux dire par là qu'il commencera à influencer ce qui est emprisonné dans les autres, car il atteindra, par ses vibrations puissantes, le centre caché au sein de chacun". Il ne s'agit pas de la force de la personnalité magnétique, mais de quelque chose de beaucoup plus élevé, car il s'agit de ce rayonnement spirituel auquel ne répondent et que ne réalisent que ceux qui prennent eux-mêmes conscience du centre spirituel du cœur. A ce stade, on dit que l’homme peut parler de « cœur à cœur » au sens occulte. Il devient le stimulateur du centre du cœur de son frère et celui qui suscite chez les hommes une activité tournée vers les autres.


Cette lumière rayonnante, lorsqu'elle est pleinement réalisée, crée le halo ou l'aura des saints, mais elle existe en tant que germe de puissance au centre de chaque atome, attendant d'être stimulée. Le premier signe de son éveil serait le sens de la responsabilité, et les menaces posées par les crises actuelles du monde favorisent certainement cette prise de conscience. "Aujourd'hui, il semblerait que nous entrions dans le huitième mois de gestation", a écrit Alice Bailey, avant la naissance d'un nouvel âge et d'une nouvelle conscience de la place et du rôle de l'humanité dans le plan d'évolution. La crise climatique actuelle est certainement une sonnette d'alarme urgente qui éveille le sens de la responsabilité de l'humanité pour assurer le bien-être de tous les règnes qui partagent la Terre. Je suis la mère et l'enfant, déclare la Vierge. Moi, Dieu, je suis matière. Je suis à la fois le gardien de la forme et la manifestation de l'âme, et c'est là que réside mon service.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

PENSÉES SUR LES Gémeaux - Les deux doivent devenir l'Un

Les Gémeaux sont le signe du messager, à la fois traditionnellement par l'intermédiaire de Mercure et ésotériquement par le rôle des Avatars. Il s'agit d'un terme fréquemment accaparé par la culture p

Comments


bottom of page