top of page

PENSÉES SUR LES POISSONS – Les clés inattendues de la libération

Les Poissons, signe du Sauveur du monde, font fructifier les leçons tirées du service dans le Verseau. En tant que douzième signe et signe culminant, les Poissons sont le point oméga du zodiaque. Toutes les âmes retournent sans cesse en incarnation pour faire l'expérience de la gamme du zodiaque, mais dans les Poissons, on fait l'expérience d'un élément de finalité ou de conclusion dans le flux d'énergie zodiacal qui révèle lentement, inévitablement, que la destinée ultime de l'humanité est de servir en tant que médiateur planétaire. "Dans l'humanité, toutes les lignes et tous les aspects se rencontrent. Les règnes subhumains trouvent leur aboutissement dans l'humanité, et les règnes surhumains leur opportunité, et à travers le règne humain, toutes les vies surhumaines sont passées à un moment ou à un autre", nous disent les écrits d'Alice Bailey. La grande loi spirituelle "ce qui est en haut est comme en bas" signifie que cette vérité fondamentale s'applique à chaque âme humaine incarnée. La destinée de chaque être humain peut être considérée comme ayant en vue l'établissement d'une relation de sympathie avec les autres unités humaines ainsi qu'avec le règne animal, et aussi "le développement du pouvoir d'agir en tant que transmetteur d'énergies provenant de vies plus importantes que la sienne, et de devenir une agence de transmutation et de médiation", selon les mots d'Alice Bailey.


Bien que les Poissons soient le signe de la médiation, le terme médiumnité est plus approprié au niveau des masses, car le problème majeur des Poissons est la sensibilité psychique. Les pouvoirs psychiques inférieurs doivent être transmutés en facultés spirituelles afin de maintenir la stabilité et la clarté de la perception en réponse aux forces et aux énergies qui peuvent être des causes si puissantes de mirage. Aujourd'hui, à la fin de l'ère des Poissons, le mirage est un problème mondial. Les illusions et l'apparence sont en train d'être brisées afin d' "inaugurer le règne du Réel". C'est la révélation du Réel qui est la tâche la plus importante après les tests finaux dans les douze signes", a écrit Alice Bailey. Cet éclatement est un effet de l'effusion de lumière, car tout véritable service ésotérique génère de la lumière et a donc un impact sur la substance. En réalité, la lumière est la substance, et l'ésotérisme est l'art de "faire descendre sur terre" les énergies émanant des sources les plus élevées et de les ancrer.


Cela nous aide à comprendre la signification du mot-clé des Poissons : Je quitte la maison du Père et en revenant, je sauve. L'illumination de la substance, la composante énergétique ou éthérique de la matière, est un acte de sauvetage et un besoin profondément vital en cette ère matérialiste. Tous les chercheurs spirituels peuvent jouer un rôle dans ce service, même s'ils se trouvent à la périphérie de l'influence des Maîtres, car quel que soit l'endroit où l'on se trouve dans le spectre de l'évolution, on peut servir de médiateur entre les stades encore plus élevés et les stades inférieurs, en parlant en termes de conscience. "La grande chaîne de contact s'étend de Shamballa à l'humanité, puis, à travers l'humanité, aux trois royaumes subhumains", a écrit Alice Bailey. C'est ainsi que la lumière illumine la surface rayonnante de la Terre et que tous sont "éclairés et élevés".


Le besoin humain de retourner à la maison du Père – un besoin humain ancien et profondément ancré qui a été exprimé dans les Upanishads comme "le lieu de repos que les Védas proclament... l’Éternel immuable" – est faussement recherché "vers le haut", loin du monde phénoménal, mais en réalité les notes clés des Poissons – la servitude, le renoncement et le sacrifice – détiennent les clés inattendues de l'entrée. Le sauvetage des âmes, la libération des prisonniers de la planète – de toutes les vies incarnées dans la forme – est en fait le but du chercheur spirituel. Comme le confirme un ancien manuscrit, le cycle de la libération conduit "au fond des ténèbres, loin de la lumière du jour... à rassembler ceux qui trébuchent dans les ténèbres et à éclairer leurs pas sur le chemin... alors que l'un souffre, je reste en arrière et je sers". C'est ainsi que s'accomplit la loi spirituelle, a écrit Alice Bailey, car "lorsque nous rachetons, nous sommes rachetés, lorsque nous sauvons, nous sommes nous-mêmes sauvés".

Telle est la leçon des Poissons.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page