QUELQUES PENSÉES SUR GÉMEAUX — La délivrance de l'esprit

Les Gémeaux sont le signe du messager. Le Bouddha et le Christ sont considérés comme les plus grands de tous les messagers venus éveiller l'humanité et stimuler le progrès humain sur la voie spirituelle. Selon les écrits d'Alice Bailey, le Bouddha, qui est le point central de la pleine lune du Taureau, était le Messager culminant, car il résumait toute la lumière du passé et démontrait les possibilités innées de l'humanité. Le Christ a donné à l'humanité une vision de la prochaine étape, de ce qu'il a rendu possible parce qu'il a ancré le principe cosmique de l'amour sur Terre. À la pleine lune des Gémeaux, le partenariat de ces deux "frères", comme les appelle Alice Bailey, culmine dans la libération de la force de Shamballa, que le Bouddha a apportée sur Terre à la pleine lune du Taureau, dans l'humanité grâce à la coopération du Christ. Ainsi, la pleine lune des Gémeaux est étroitement associée au rôle prévu pour l'humanité dans le plan divin.


La capacité d'enjamber deux mondes, l'humain et le divin, est un attribut du messager, qui s'exprime à travers les Gémeaux dans le sens de l'éveil de la double nature de la condition humaine – être à la fois humain et divin. Comme le disent les écrits d'Alice Bailey, "L'homme est une entité vivante, un fils conscient de Dieu (une âme) occupant un corps animal... Il est donc de la nature d'un lien... Il unifie en lui les résultats du processus d'évolution tel qu'il s'est déroulé au cours des âges passés, et il apporte dans ce résultat d'évolution un nouveau facteur... un aspect individuel autonome, qui se connaît lui-même". Ceci est exprimé dans la note clé des Gémeaux : « Je reconnais mon autre moi et dans l’effacement de ce moi, je croîs et luis. »


Alice Bailey a écrit que ce facteur de connaissance de soi produit dans l'humanité une conscience de l'immortalité, une conscience de soi et un égocentrisme qui donnent à l'homme la capacité de souffrir. Chaque être humain est, pendant une très longue période du chemin spirituel, un "être composite", une paire d'opposés : un soi inférieur ou personnalité – la forme extérieure, l'aspect visible – et un Soi supérieur, l'âme. Et pendant une très longue période, ces deux aspects de l'être sont en conflit l'un avec l'autre. La reconnaissance de ce que l'on est, et de ce que l'on pourrait être – devrait être – et sera, a été exprimée de manière poignante par l'apôtre Paul lorsqu'il a écrit : "Car le bien que je voudrais, je ne le fais pas, mais le mal que je ne voudrais pas, je le fais." (Romains 7:19). Pourtant, cette conscience naissante d'avoir erré loin du centre de la vie peut devenir une force propulsive pour l'évolution, car ce sens aigu de la dualité ne se manifeste que lorsque l'être humain est devenu une personnalité intégrée. À ce stade, il peut servir de force perturbatrice puissante qui incite la personnalité à rechercher une voie plus élevée.


Sous une pression suffisante, cette vision "bifocale" de notre humanité peut être mise au service de l'homme, en alimentant le réservoir profond de la compassion et de l'espoir. Les périodes de grands changements et de polarisation, comme aujourd'hui, génèrent les conditions dans lesquelles la fluidité et l'agilité mentale des Gémeaux exercent une influence importante, car on dit que les Gémeaux sont la constellation de la résolution des paires d'opposés en une synthèse fluide. Ceci est accompli lorsque le mental, le grand principe médiateur, est motivé par l'amour, car "l'amour mélange et fusionne, comprend et interprète et synthétise toute forme et toute expression, toute cause et toute race, en un seul cœur flamboyant d'amour", nous disent les écrits d'Alice Bailey. Cette réalisation nous permet de comprendre la belle paraphrase d'Helena Roerich de l'enseignement du Bouddha : "L'amour est la délivrance de l'esprit."

C'est la clé de la libération des dualités qui paralyseraient le monde de la vie humaine. Cet éclairage donne la direction à suivre pour surmonter l'extrême polarisation que nous observons aujourd'hui et clarifie le bon usage des énergies qui se déversent dans les Gémeaux. Travaillons en méditation vers ce but.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le Taureau est le symbole du désir dans toutes ses phases. Le désir est si puissant qu'il mobilise la volonté de vivre, de prendre le prochain souffle. Mais, lorsque cette pulsion innée est orientée v