top of page

La Grande Invocation

Par le simple fait de travailler quotidiennement avec cette invocation, de nous efforcer d'approfondir notre compréhension de sa signification et de devenir des agents de son flux d'énergie dans la conscience humaine, nous servons, en dédiant notre volonté à la Volonté de Dieu.


Robert: Bonjour et bienvenue dans Inner Sight. Aujourd'hui, notre émission porte sur la Grande Invocation. Qu'est-ce qu'une invocation ? Est-ce lié à la prière ?


 Sarah: C'est lié, mais il y a aussi des différences fondamentales. La prière est un appel à Dieu, et il s'agit généralement d'un appel accompagné d'un souhait personnel ou d'une pertinence personnelle. Nous prions probablement tous de temps en temps dans des moments d'urgence, mais l'invocation repose davantage sur la prise de conscience suivante, pour ainsi dire : "Approche-toi de Dieu et il s'approchera de toi". En d'autres termes, lorsque l'on s'efforce de s'approcher de la divinité, quelle que soit la signification de la divinité pour soi, cela crée un flux d'énergie qui attire la qualité divine en soi et l'enflamme à partir de ses propres ressources. L'invocation doit partir d'en bas, en ce sens qu'elle doit commencer à l'intérieur de l'être humain, puis Dieu répond. Cette prise de conscience remonte à la nuit des temps pour l'humanité. En fait, on dit que l'une des plus anciennes prières du monde provient de la religion hindoue et qu'il s'agit d'une invocation. Elle dit : "Conduis-nous des ténèbres à la lumière, de l'irréel au réel, et de la mort à l'immortalité." Il existe une autre invocation plus moderne que nous appelons la Grande Invocation, et peut-être que Dale pourrait la prononcer pour nous maintenant, avant que nous ne commencions à en discuter.


Dale:

Du point de Lumière dans la Pensée de Dieu

Que la Lumière afflue dans la pensée humaine,

Que la Lumière descende sur la Terre.


Du point d'Amour dans le Cœur de Dieu

Que l'Amour afflue dans le cœur humain,

Puisse Celui qui vient revenir sur terre.


Du Centre où la Volonté de Dieu est connue,

Que le Dessein guide le faible vouloir humain,

Le Dessein que les Maîtres connaissent et servent.


Du centre que nous appelons le règne humain,

Que le Plan d'Amour et de Lumière s'épanouisse,

Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal.


Que Lumière, Amour et Puissance restaurent le Plan sur la Terre.



Robert: C'est tellement beau et je déteste disséquer quelque chose d'aussi beau. C'est comme disséquer une fleur, mais je pense que c'est nécessaire. La première strophe fait référence à la recherche de la lumière.


Sarah: Oui, ce besoin de lumière est présent non seulement chez les êtres humains, mais aussi chez tous les êtres vivants, les animaux et les plantes. Observer le règne végétal est une représentation de la recherche de la lumière. Les plantes suivent littéralement la lumière du soleil, y répondent et réalisent la photosynthèse grâce à la lumière du soleil. L'être humain aspire à la lumière d'une manière différente, la lumière de l'esprit et la Lumière de Dieu. La première strophe dit : "Que la Lumière afflue dans la pensée des hommes", ce qui établit une relation ou un flux de réponses entre la pensée de Dieu et la pensée humaine. Il est très intéressant de réfléchir à cela car le mot homme est en fait dérivé du mot sanskrit manas, qui signifie "celui qui pense" ou "entité pensante", de sorte que l'être humain a la capacité de fonctionner comme un mental et de penser d'une manière qui est alignée avec la pensée de Dieu dans un certain sens. Même les scientifiques commencent à s'en rendre compte, car Lewis Thomas, qui a écrit La vie d'une cellule et La Méduse et l'escargot, a déclaré qu'il pensait que nous étions peut-être en train de former quelque chose comme un mental pour la vie de cette planète. Il s'agit donc d'une reconnaissance qui commence à poindre dans la conscience humaine, à savoir que les êtres humains sont un avant-poste de l'esprit de Dieu.


Dale: C'est la lumière qui se trouve également dans l'âme ; elle est donc en nous, et c'est ce besoin d'amélioration qui nous pousse à aller de l'avant. Chaque être humain porte en lui les graines de la lumière, et c'est probablement la relation avec la fleur, car nous sommes en quelque sorte comme des fleurs, en cours de croissance et d'épanouissement, et nous tournons donc notre visage vers la lumière, tout comme la fleur tourne son visage vers le soleil.


Sarah: Je trouve intéressant que deux grandes fêtes religieuses célébrant la lumière aient lieu au moment de l'année où, dans l'hémisphère nord, les jours sont les plus courts et où l'obscurité est la plus grande. Les chrétiens célèbrent la naissance du Christ le 25 décembre, soit quelques jours après le moment le plus sombre de l'année, et la fête juive de Hanoukka est la fête des lumières. Je pense que le fait que la lumière soit célébrée dans l'obscurité n'est pas anodin. Il faut de l'obscurité pour pouvoir apprécier l'existence de la lumière, en quelque sorte, par contraste.


Robert: Qui est “Celui qui vient”, dont il est question dans la Grande Invocation ?


Sarah: Celui qui vient est un autre terme pour Avatar. Certains de nos auditeurs ont peut-être déjà entendu le mot Avatar. Il s'agit d'un mot sanskrit qui signifie "celui qui descend de très loin vers la Terre, vers l'humanité". Celui qui vient est l'incarnation de l'amour de Dieu. C'est un être dont le retour sur Terre est attendu non seulement par les chrétiens qui attendent le Christ et sa réapparition, mais aussi par les adeptes de nombreuses religions. En fait, les bouddhistes attendent Maitreya, les musulmans l'Imam Mahdi et les juifs le Messie. Ce qui est vraiment fascinant, c'est que les termes Christ et Messie ont la même signification. Christ est un terme d'origine grecque et Messie est d'origine hébraïque. Ils signifient tous deux "Oint", c'est-à-dire "consacré et mis à part en tant que saint". Ainsi, celui qui vient est l'incarnation de l'amour de Dieu que l'humanité recherche.


Robert: Donc, cela veut dire que de nombreuses religions sont en réalité à la recherche de la même Personne qui vient, mais utilisent des noms différents.


Sarah: Oui, parce que ce besoin d'une incarnation parfaite de l'amour dans la forme humaine est quelque chose qui est profondément inhérent à la nature humaine. Cela n'a rien à voir avec les différences de religion, de race, de classe ou autre. C'est apparemment un appel ou un espoir fondamental dans la nature humaine.


Dale: Ce n'est pas insolite de penser au retour de “Celui qui vient” ou de cette personne. En fait, il n'est pas parti. Il a toujours été là, mais il n'est pas dans un état physique. Si nous y réfléchissons et que nous croyons à la théorie de la réincarnation, il n'est pas inhabituel pour Celui qui vient de revenir à l'état physique, car c'est ce que fait chaque être humain à chacune de ses vies. Nous passons tous par ce même processus cyclique, mais la plupart d'entre nous le font plus souvent que l'Avatar ou “Celui qui vient”. Il vient peut-être tous les deux mille ans et nous autres, nous revenons beaucoup plus rapidement. Nous apparaissons vie après vie, puis nous disparaissons pendant un certain temps avant de revenir. Il n'est donc pas inhabituel de penser que ce grand Avatar apparaîtra à nouveau.


Sarah: Un autre point à garder à l'esprit est que lorsque nous parlons de la réapparition de celui qui vient, qu'il s'agisse du Christ, du Messie ou de Maitreya, nous ne faisons pas seulement appel au retour de cette incarnation, de cette expression parfaite de l'amour de Dieu sous forme humaine, mais nous invoquons également l'accélération de l'expression de cet amour parfait qui existe en chaque être humain. Il y a quelque chose qu'on appelle l'âme ou le principe christique, qui existe dans tous les êtres humains et qui s'exprime mieux dans certains que dans d'autres. Lorsque nous appelons au retour de celui qui vient, nous appelons aussi à la résurgence de ce principe christique, l'âme, qui est l'amour dans son expression la plus naturelle, pour qu'elle prenne le pouvoir, pour qu'elle soit vivifiée dans les êtres humains. Il s'agit donc à nouveau d'une voie à double sens : l'appel au retour sur Terre de celui qui vient et, en même temps, l'appel à la résurgence de cette qualité au sein des êtres humains.


Robert: Dois-je comprendre que l'une des implications de la Grande Invocation est que nous sommes tous capables de... que nous avons tous en nous le potentiel du summum de l'amour, la conscience du Christ ?


Sarah: Eh bien, le Christ a dit : " Vous ferez des choses plus grandes que celles que j'ai faites ", et il a prédit que les êtres humains étaient capables de réaliser les mêmes choses que lui. [“Celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes”. Jean 14:12, NdT] Bouddha a dit la même chose à ses disciples. Ces grands êtres accomplissent pour l'humanité une sorte de prototype, disons, de quelque chose que l'humanité est destinée à atteindre et à accomplir, individu par individu, jusqu'à ce que le tout dernier d'entre nous ait franchi la porte d'un royaume de lumière et d'amour.


Robert: Donc, ce que nous devons faire est d'actualiser ce potentiel d'amour. Pourquoi la volonté humaine est-elle qualifiée de faible ?


Sarah: Peut-être que Dale aura une réponse différente, mais je vais tenter ma chance. Il y a la petite volonté humaine qui est orientée vers elle-même, et je pense que nous connaissons tous cette volonté et qu'elle est probablement bien vivante en chacun de nous – la volonté qui dit je veux, je veux, je veux et qui place les intérêts égoïstes séparés de la personnalité au premier plan. La volonté supérieure, la volonté spirituelle, est une toute autre chose et elle vient de l'âme. Lorsque nous demandons que le dessein devienne actif chez les êtres humains, nous demandons en fait la submersion de la petite volonté égoïste et l'acquiescement de la volonté humaine à la volonté de Dieu, non pas pour devenir des automates, mais pour submerger et fusionner notre volonté avec la volonté de Dieu dans un acte de coopération avec le Plan. La Grande Invocation elle-même est un moyen de mélanger ou de fusionner sa volonté avec la Volonté de Dieu, simplement en travaillant quotidiennement avec cette invocation ; en s'efforçant d'approfondir notre compréhension de sa signification et de devenir des agents de son flux d'énergie dans la conscience humaine, nous servons, en dédiant notre volonté à la Volonté de Dieu. En ce sens, il s'agit d'un outil de transformation. Non seulement cet outil amène notre propre être en alignement avec le Plan de Dieu, mais il travaille à travers chacun de ceux d'entre nous qui utilisent la Grande Invocation, pour aider à amener toute l'humanité plus en alignement avec le Plan.


Robert: Qu'est-ce que “la porte de la demeure du mal” ?


Sarah: Il existe différents niveaux de mal. Il y a une sorte de mal cosmique avec lequel on nous dit que l'humanité n'a rien à voir. Il échappe au contrôle de l'humanité et nous en sommes protégés par la Hiérarchie spirituelle. Mais il y a un mal généré par l'homme dont nous sommes responsables : le mal du séparatisme, de la haine, des préjugés, de la cruauté, que les êtres humains sont tout à fait capables d'exprimer. Ce type de mal est notre création et nous avons la responsabilité de l'éradiquer. Ce mal est vaincu par l'établissement de justes relations humaines entre les personnes et par la création de lignes de lumière et d'amour circulant entre les êtres humains, entre les groupes, entre les nations. Tout cela est favorisé par la Grande Invocation et le flux d'énergie qu'elle laisse passer dans le monde. C'est une invocation extrêmement puissante, car elle sert à fusionner la pensée humaine avec la pensée de Dieu. Elle fusionne les cœurs humains avec le Cœur de Dieu, créant un flux d'énergie pour la lumière et l'amour qui peut alors entrer dans la planète et non seulement élever l'humanité, mais aussi aider à élever les autres règnes, animal, végétal et minéral. La Bible dit que l'homme domine la Terre. Ces règnes dépendent de la capacité de l'humanité à coopérer ou non avec le plan de Dieu. Je pense que nous sommes en train de nous rendre compte, grâce à la science de l'écologie, que l'humanité a la capacité d'entraver le plan de Dieu ou de coopérer avec lui, et que la planète souffre ou se réjouit en fonction de notre décision.


Robert: Je crois que les mots sont extrêmement puissants et si nous en doutons, il suffit de se rappeler une fois où quelqu'un nous a blessé avec des mots, une fois où toute notre biochimie a changé. Ici, nous avons la Grande Invocation, et pour moi en tout cas, les mots changent toute ma biochimie en bien et je pense que nous devons reconnaître la capacité des mots qui viennent de quelque chose d'aussi important que la Grande Invocation, leur capacité à nous transformer de manière positive. Pouvez-vous commenter cela?


Sarah: Oui, je pense qu'elle opère une sorte de magie. Lorsque l'on travaille avec la Grande Invocation, on est en quelque sorte absorbé par elle, et je parle de ceux d'entre nous qui ont travaillé avec elle au quotidien pendant de nombreuses années. Elle est extrêmement impersonnelle, pour commencer. Vous remarquerez qu'elle ne demande rien pour le moi séparé. Elle demande en faveur l'humanité dans son ensemble, en faveur de la planète dans son ensemble, et pourtant la part individuelle qui est chaque être humain, est incluse dans ce flux d'énergie. C'est une fusion parfaite entre la partie et le tout, et c'est cette inclusivité qui la rend si magique. L'appel à la Lumière, à l'Amour et à la Puissance s'adresse à tous les êtres vivants, et pas seulement à quelques élus. Je trouve cela profondément séduisant.


Robert: Je comprends, d'après ce que vous dites tous les deux, qu'une prière est une parole que l'on adresse à Dieu plus ou moins dans un but personnel, alors que l'Invocation est destinée à l'humanité dans son ensemble. Est-ce exact ?


Dale: J'aimerais clarifier un peu les choses. Je pense que la prière est davantage une intercession, un type d'approche ou d'appel à Dieu plus pétitionnaire. Mais l'invocation a une connotation beaucoup plus large et profonde. La Grande Invocation invoque l'énergie. Nous travaillons ici avec des énergies et, comme Sarah l'a dit, c'est strictement impersonnel. Ce que nous invoquons n'est pas pour nous-mêmes, mais pour l'élévation de l'humanité. Nous invoquons la Lumière et l'Amour et la Puissance de la Volonté de Bien.


Robert : Pourquoi l'humanité semble-t-elle occuper une position si cruciale dans chaque strophe de la Grande Invocation ?


Sarah: Dans les écrits d'Alice Bailey, il est dit que la caractéristique principale de l'humanité est sa sensibilité ou sa capacité de répondre à l'impression, ce qui signifie, je pense, que l'humanité a la capacité de répondre au Plan de Dieu. Encore une fois, nous revenons à la véritable signification du mot homme ou manas, qui est "celui qui pense". Grâce à l'esprit qui s'éveille et grâce au cœur inclusif, ouvert et sensible, les êtres humains sont capables de répondre au plan de Dieu et d'en devenir les agents, et en tant qu'agents, nous pouvons ainsi servir les autres règnes qui partagent la planète avec nous : animal, végétal, minéral. Tout dépend en fait des choix que fait l'humanité. Parce que nous avons la capacité de penser, nous avons aussi la capacité de faire de mauvais choix. L'humanité est donc le point d'interrogation crucial dans la réalisation du Plan de Dieu.


Dale: L'humanité est un médiateur. C'est le règne intermédiaire entre les règnes inférieurs de l'animal, du végétal et du minéral, et les règnes spirituels supérieurs. Mais tout est concentré sur le règne humain, cela doit fonctionner avec notre règne, et c'est notre responsabilité de voir que cela fonctionne, conformément à la Volonté de Dieu.


Robert: L'une des questions que l'on me pose fréquemment à propos de la Grande Invocation est le mot Plan. Pouvons-nous faire un commentaire à ce sujet ?


Sarah: Le Plan est la structure de base ou le schéma directeur pour l'évolution de notre planète, qui est détenu dans la pensée de Dieu, et que Dieu cherche à imprimer aux êtres humains pour son avancée, pour sa manifestation sur la Terre. Il s'agit d'un plan triple, un plan d'Amour, de Lumière et de Puissance, et ces trois énergies sont invoquées dans la Grande Invocation. Ce sont les composantes essentielles du Plan.


Robert: Ce que j'aime tant dans les travaux d'Alice Bailey, c'est l'idée que toute vie doit être traitée avec dignité et compréhension. Son travail consiste à unir l'humanité. Pour conclure, rappelons ces mots d'Alice Bailey : "La bonne volonté est la pierre de touche qui transformera le monde". La Grande Invocation est un appel à la Lumière, à l'Amour et à la Bonne Volonté pour qu'ils se répandent dans le monde et dans nos cœurs.


Écoutons encore une fois ces mots puissants.


Sarah clôture le programme en récitant la version adaptée de la Grande Invocation :


Du point de Lumière dans la Pensée de Dieu

Que la Lumière afflue dans la pensée humaine,

Que la Lumière descende sur la Terre.


Du point d'Amour dans le Cœur de Dieu

Que l'Amour afflue dans le cœur humain,

Puisse Celui qui vient revenir sur terre.


Du Centre où la Volonté de Dieu est connue,

Que le Dessein guide le faible vouloir humain,

Le Dessein que les Maîtres connaissent et servent.


Du centre que nous appelons le règne humain,

Que le Plan d'Amour et de Lumière s'épanouisse,

Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal.


Que Lumière, Amour et Puissance restaurent le Plan sur la Terre.



(Ce texte est une transcription éditée d'une émission de radio enregistrée intitulée "Inner Sight". Cette conversation a été enregistrée entre l'animateur, Robert Anderson, et la présidente et le vice-président de Lucis Trust, Sarah et Dale McKechnie.

Transcription et édition par Carla McLeod, traduction automatisée revue par Jérôme Choisnet)


Version originelle de la Grande Invocation :


La Grande Invocation


0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Évolution – Partie 1

L'évolution est le déploiement d'un pouvoir de réponse, ou d'un pouvoir de sensibilité, ou de conscience du monde environnant.

KARMA [Partie 3]

Lorsque l'influence de l'âme commence à se faire sentir sur la personnalité extérieure, c'est alors que le karma se neutralise, car cela indique que l'on est sur le chemin de l'illumination. On peut c

Comments


bottom of page