top of page

S'offrir

Qu’est-ce que nous offrons aux autres dans notre vie quotidienne ? Et quand nous offrons quelque chose, dans quel but le faisons-nous, quelle est notre intention profonde ?


Beaucoup d’entre nous diront sans doute : « j’offre pour faire plaisir à ceux que j’aime, ou que j’apprécie », et ajouteront peut-être : « cela me fait tellement plaisir de les voir heureux ! ». C’est certes une noble motivation, mais est-ce que l’acte d’offrir est alors pleinement une action désintéressée, si nous en attendons aussi une satisfaction personnelle ? D’ailleurs, est-ce que parfois nous ne faisons pas des cadeaux en espérant, plus ou moins secrètement, recevoir quelque chose en échange ? Il s’agit alors en quelque sorte d’une forme de transaction, plus ou moins consciente : je te donne cet objet, ou cette reconnaissance, ou cette affection, et en retour, je m’attends à ce que tu me donnes aussi un objet, ou de la reconnaissance, ou de l’affection, ou des connaissances, ou des informations, ou un peu de ton temps, de l’attention…


En toute sincérité, n’avons jamais eu tendance, en offrant quelque chose, à attendre quelque chose d’autre en retour, ne serait-ce qu’un remerciement ? Et n’avons-nous jamais ressenti une déception si ce merci en retour, ou ce sourire, ou ce regard, ou cette bise de gratitude, ne venait pas ?

De même dans une prière, ou quand nous allumons une bougie offerte à la divinité, est-ce de façon totalement désintéressée pour honorer l’Ensemble, ou bien pour obtenir quelque bénédiction, ou pour voir un vœu exaucé ? De façon encore plus subtile, même quand nous faisons une offrande de façon anonyme, n’y a-t-il jamais eu là une façon de nous gratifier nous-même intérieurement, en consolidant notre perception de nous-même comme une belle personne généreuse ? Dans toutes ces situations, en dernière analyse, ne cherchons-nous pas alors à nous offrir quelque chose à nous-même ?


Pourtant, d’étapes en étapes, nos motivations s’élèvent peu à peu vers le véritable altruisme, le véritable Amour désintéressé, impersonnel, quand nous offrons quelque chose sans attente d’aucune sorte…

Qu’offrons-nous alors ? Cela peut devenir l’offrande désintéressée de biens matériels, de temps, d’affection, d’attention, d’écoute, de bienveillance, de compassion… Et à travers tout cela, au-delà, nous pouvons toucher l’Amour infini qui nous conduit à nous offrir nous-même, car nous avons perçu que nous ne faisons qu’Un avec l’ensemble… Alors la Vie toute entière devient un don. Tout est à tous, car la Vie se répand librement, sans frontières ni obstacles, dans le grand organisme planétaire, dans toutes les cellules que nous sommes de ce grand corps céleste, tous unis et mus par une même intention, celle de la Divinité… Alors nous montons sur l’autel du Sacrifice, qui rend toutes choses sacrées, donnant « notre corps et notre sang » (comme le dit symboliquement le Christ) pour l’ensemble, car nous avons reconnu que nous sommes l’Ensemble… Ceci est notre corps, ceci est notre sang, qui coule dans les veines planétaires et nous relie tous, flux de Vie et d’Amour répandus pour la multitude des vies de tous les règnes qui peuplent notre planète Terre… Ainsi, nous touchons l’essence même de l’idée d’offrir : celle de l’ultime Sacrifice du Grand Être (Notre Logos planétaire) qui demeure sur la Croix des Cieux, pour nous donner à tous la Vie, le Mouvement et l’Être, nous conférant ses divins pouvoirs en éveillant nos consciences…


Ainsi, en fondant tout aspect personnel dans le Feu de l’Amour divin, mus par la Volonté de rédemption, illuminatrice de toute substance constituant nos corps, offrons-nous nous-même et ensemble fondons-nous dans le Tout, dans un acte d’Amour infini, manifesté dans notre quotidien, à notre propre place, sur notre petite planète bleue…

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Guérir

Est-ce que tu veux guérir ? Guérir toi-même ? Guérir les autres ? De quoi et quoi veux-tu guérir ? Les maladies physiques, psychiques...

Nos raisons de vivre

Pourquoi est-ce que tu te lèves le matin ? Pourquoi est-ce que tu travailles ? Pour qui ? Qu’est-ce qui te fait faire, dire, penser, ce que tu fais, ce que tu dis, ce que tu penses ? Pourquoi est-ce q

コメント


bottom of page