top of page

Élevons notre cœur…

Elevons notre cœur, et tournons-le vers le Seigneur…

Le Seigneur est l’âme en nous, notre qualité d’Être essentielle, expression de l’Esprit divin, Ce que nous sommes fondamentalement au-delà de toutes les apparences.

Le Seigneur est la Source de tout Amour et de toute Vie, en nous et en tout ce qui existe sur Terre et dans l’Univers, dans le visible et l’invisible…

Tourner notre cœur vers le Seigneur signifie nous ouvrir à l’Amour et à la Vie qui demeurent en nous tous, qui palpitent en chaque être vivant...

Sentons notre cœur qui bat, le souffle dans nos poumons pénétrant toutes nos cellules, la sensibilité de notre être, des ondes les plus subtiles jusqu’aux plus denses.

Sentons le battement du Cœur planétaire, en un Son profond, palpitant dans le rythme à travers le réseau énergétique planétaire, fondement de notre interrelation avec tous les terriens…

Elevons notre cœur à cette Puissance suprême qui nous relie tous, qui fait circuler la Vie et l’Amour dans toutes les cellules de Son Corps, au sein de notre petite planète bleue, comme dans l’Univers…

En sentant notre corps vibrer, notre cœur palpiter, nous pouvons sentir le cœur de tous les êtres vivants sur Terre… Tout s’illumine et se met à vibrer plus intensément à travers tous, chacun y apportant sa participation. La plus grande Lumière de la Vie et de l’Amour se révèle, dissipant les brumes des mirages et des illusions déformantes. Notre vision s’affine et tout s’éclaire dans une compréhension aimante toujours plus inclusive de tout et de tous. Alors nous pouvons exprimer cet amour de façon adaptée, dans le juste rythme, en étant à l’écoute de l‘appel du cœur de tous les êtres… Alors dans l’oubli de nous-même, nous recevons tout ce dont nous avons besoin pour servir nos semblables…

Aujourd’hui et à chaque instant de notre vie, en union dans le Cœur planétaire, posons-nous tous en silence, à l’écoute de l’ensemble, pour élever notre cœur et le tourner vers le Seigneur…


Elevons notre coeur


Parabole de Sagesse


Un ermite sortit de sa cellule, porteur d’un message ; à tous ceux qu’ils rencontraient, il disait : « tu as un cœur ». Lorsqu’on lui demanda pourquoi il ne parlait pas de miséricorde, de patience et de dévotion, d’amour et autres sentiments bienfaisants, il répondit : « seul le cœur ne doit pas être oublié, le reste ne peut que suivre ». En vérité, l’amour est-il possible sans en reconnaitre la source ? Et si le temple est fermé, où la patience résidera-t-elle ? Au lieu de bénédictions qui ne peuvent atteindre les cœurs fermés, il est préférable de garder son cœur comme un jardin ouvert à leur intention. Les fondations du cœur ne reposent-elles pas sur l’amour, source de toute compréhension et de patience ? Sans la source de l’amour, tout est dessèchement.


Sutra 389 Livre Cœur (série Agni Yoga)

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Silence sacré

Silence sacré, Où nous nous élevons au-dessus du mouvement du temps, Où tout est soudain en suspension entre ciel et terre, Où s’arrête l’agitation de nos pensées et sensations, Où seule demeure la co

Frères et sœurs de cœur

Frères et sœurs de cœur, Nous nous reconnaissons dès que nous nous voyons Par notre radiation et notre note commune… En conscience de groupe, en conscience globale, Nous élevons notre cœur, nous consa

L'Amour inclusif

Amour filial ou parental, Amour marital ou amical, Amour fraternel ou plus global, En élargissant le cercle de ceux que nous aimons, En élevant la qualité de ce que nous rayonnons, En nous décentrant,

Comentários


bottom of page