Coopérer

Coopérer, c’est opérer avec quelqu’un, collaborer, contribuer à une réalisation, quelle qu’elle soit. Le « co » signifie que nous faisons les choses ensemble. A quoi pouvons-nous coopérer ? Avec qui ? Comment ?


Coopérer implique que nous nous rassemblons pour la poursuite d’un but commun. Il y a des quantités de formes de coopération possible, dans tous les domaines : co-voiturer, co-créer, co-diriger, co-animer, co-habiter, co-travailler… C’est le fondement même de tout travail en équipe. Chacun dans sa fonction, dans sa spécificité non seulement professionnelle, mais aussi dans sa richesse personnelle d’expérience et de compétences. « Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin », dit un proverbe africain. Certes nous allons peut-être passer plus de temps à la prise de décision quand nous sommes plusieurs à nous exprimer, mais cela permet aussi à travers les débats et les échanges de découvrir des aspects de la question ou des modes de réalisation, que seul nous n’aurions pas vu ou pas perçu ainsi…



Coopérer demande de laisser la place à chacun dans un groupe, de reconnaitre que chacun apporte quelque chose à l’ensemble, même quand ce qu’il amène parait intangible. Même une personne dont certaines capacités sont amoindries fait bénéficier le groupe d’autres richesses de ses qualités. Ainsi, les parents d’enfants handicapés peuvent témoigner de tout ce que leur enfant a apporté dans la qualité de vécu familial, dans leurs relations, malgré la souffrance du handicap…


Coopérer demande de savoir lâcher notre façon de voir pour nous ouvrir à la façon de voir d’autrui, pour co-construire ensemble une nouvelle façon de faire, de voir ou de comprendre, qui n’est ni la mienne, ni celle de l’autre, mais une synthèse nouvelle originale qui est la création de nous tous ensemble : nous, le groupe ou l’équipe de travail. La coopération, c’est remplacer le je par le nous.


Avec qui pouvons-nous coopérer ? Avec ceux qui sont prêts à s’ouvrir à cette façon de fonctionner, de travailler, à cette façon d’être qui cesse d’être dans la confrontation, la compétition, l’opposition, pour découvrir les bienfaits pour tous de ce travail main dans la main, réunis pour le bien de l’ensemble. Cela demande d’abandonner son envie d’avoir raison, de vouloir que notre avis s’impose à tous, pour écouter ce qu’autrui nous dit, l’analyser, et réfléchir ensemble à tous les aspects de la question, sans préjugés ni a priori. Nous portons peut-être des lunettes avec des verres bleus, d’autres ont des verres d’autres couleurs de l’arc-en-ciel, mais en réunissant toutes ces couleurs nous pouvons découvrir le point de lumière blanche qui inclut toutes les couleurs…


Coopérer, c’est avoir l’humilité de reconnaitre que nous ne savons pas tout, mais qu’ensemble nous savons plus de choses, et que plus ce groupe que nous constituons sera diversifié, plus il sera riche de potentialités et porteur de créativité nouvelle. Ainsi, nous pouvons décider d’être unis dans la diversité !


Pensées de sagesse :


La seule voie qui offre quelque espoir d’un avenir meilleur pour toute l’humanité est celle de la coopération et du partenariat.

(Kofi Annan)


Si vous voulez la coopération des humains autour de vous, vous devez leur faire sentir qu’ils sont importants – et vous le faites en étant authentique et humble.

(Nelson Mandela)

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le Taureau est le symbole du désir dans toutes ses phases. Le désir est si puissant qu'il mobilise la volonté de vivre, de prendre le prochain souffle. Mais, lorsque cette pulsion innée est orientée v

Écoute le silence Écoute... Entends-tu ce cœur qui bat ? Est-ce le mien, est-ce le tien ? C'est le nôtre Et celui de tous les êtres. Il n'y a qu'un seul Cœur... Écoute le silence Écoute... Le Cœur par