Construire les piliers de la joie

Mis à jour : oct. 31

Deux prix Nobel de la paix, le Dalaï-Lama et Desmond Tutu, nous indiquent dans « Le livre de la joie » (2016, avec Douglas Abrams), comment ils ont réussi à développer la joie en eux malgré les épreuves terribles qu’ils ont traversées. Les 8 piliers de la joie qu’ils décrivent se répartissent en 4 piliers de l’esprit et 4 piliers du cœur, tous favorables à la santé.


Les 8 piliers de la joie

Les 4 piliers de l’esprit :


  1. Avoir une Perspective globale : étudier chaque situation sous plusieurs angles, pour avoir une vision plus juste de la réalité, et des réactions plus appropriées. Etude de Zimmerman (2016) : les gens employant le plus la 1ère personne du singulier (je, moi) sont plus dépressifs que ceux employant la 1ère personne du pluriel (nous) : l’égocentrisme nous rend malheureux.

  2. Humilité : en tant qu’être humain, nous ne pouvons pas tout contrôler dans la vie. Nous avons tous besoin les uns des autres. Nous naissons et mourrons tous de la même manière, que nous soyons mendiant ou roi, et aucun de nous n’a de raison de se voir comme un être spécial.

  3. Humour : diverses études montrent que le rire sincère est bon pour la santé : les gens qui rient sont plus détendus, moins susceptibles d’avoir une crise cardiaque que les gens moroses. Le sens de l’humour aide à prendre du recul et aussi à faire passer des messages.

  4. Acceptation : c’est ne pas combattre la réalité (c’est le contraire de la résignation). Si notre but est noble, notre implication ne doit pas dépendre de notre capacité à l’atteindre : la paix et l’équanimité (égalité d’humeur, sérénité) viennent de notre détachement face à la réalisation de notre objectif, et nous libèrent des regrets du passé.


Les 4 piliers du cœur :


  1. Pardon : le pardon n’est pas synonyme d’oubli. « Ne pas réagir négativement ni céder à la colère ne veut pas dire ne pas s’indigner ni se laisser faire. Le pardon ne nous empêche pas de réclamer la justice et la punition des coupables. […] Le pardon est le seul moyen de guérir et de nous libérer du passé. Sans pardon, on reste attaché à la personne qui nous a fait du mal. Nous sommes liés par les chaines de l’amertume, piégés ensemble. Lorsqu’on pardonne, on reprend le contrôle de notre destin, on devient son propre libérateur » (Desmond Tutu).

  2. Gratitude : c’est nous féliciter de nos bienfaits, reconnaitre notre chance d’être en vie et tout ce qui nous a permis d’avoir l’existence que nous menons aujourd’hui. La gratitude stimule l’hypothalamus : c’est un anti-dépresseur naturel.

  3. Compassion : elle connecte le sentiment d’empathie aux actes de gentillesse, de générosité, et aux autres expressions altruistes. C’est un état où l’on a le pouvoir de faire le bien pour autrui. Elle s’exprime naturellement quand nous parvenons à surmonter les peurs et les résistances en nous. Elle nous permet aussi de nous guérir et de nous élever.

  4. Générosité : don pas seulement d’argent, mais aussi de temps. McLelland et Kirshnit indiquent que le simple fait d’y penser augmente les défenses immunitaires.

De nombreuses études indiquent que la générosité est associée à une meilleure santé et une longévité accrue.


Pensée de sagesse : « La joie vraie, pérenne, découle de l’altruisme » (Dalaï-Lama)

Posts récents

Voir tout

Naissance

Dans le cycle de la vie, la naissance correspond à ce moment où nous, âme, intégrons un corps physique dense, pour mener une vie terrestre. Nous apparaissons dans cette nouvelle forme pour développer

©2020 Association Pont Arc-en-ciel

Soutenez l'association en adhérant ! 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now