top of page

Apprendre à AIMER – le chemin vers l’Amour Véritable

Apprendre à aimer ? Mais est-ce que nous ne savons pas tous ce que c’est qu’aimer ?

Très bien, alors dites-nous ce qu’aimer véritablement est pour vous… Chacun de nous le dira et le vivra à sa façon, mais nous pouvons en faire émerger des principes directeurs En effet, aimer ne s’exprime pas de la même façon selon notre âge de conscience, notre degré d’éveil sur tel ou tel plan, nos qualités fondamentales, nos expériences de vie, le cadre de vie dans lequel nous nous trouvons. Déroulons quelque peu ce chemin vers l’Amour Véritable…


Il y a bien des étapes en nous-mêmes, avant que nous puissions devenir un pur et libre canal de transmission et de rayonnement pour l’énergie d’Amour véritable. Ainsi, nous allons devoir passer d’abord par l’expérimentation de l’amour personnel, qui peut se décliner de plusieurs façons. Ce peut être un amour de soi totalement égocentrique, qui n’exprime aucune empathie d’aucune sorte pour autrui. Ce peut être un amour émotionnel qui s’exprime de façon exclusive, où nous considérons que l’autre nous appartient et nous l’aimons seulement tant qu’il répond à notre besoin et à nos attentes ; où nous n’acceptons pas que l’autre aime quelqu’un d’autre que nous, ou aime quelqu’un d’autre autant que nous… Il en découle alors toutes les expressions de la jalousie et de la possessivité…


Ces relations exclusives nous enferment, car elles nous coupent du flux de l’Amour véritable, qui ne connait pas de frontière, de limites, de comparaisons, de désir pour soi dans la relation à autrui… Mais en même temps, elles sont des étapes indispensables pour commencer à nous décentrer de notre propre personne en commençant à donner notre temps, notre énergie, notre attention, à d’autres que soi-même. Même si c’est encore avec un intérêt personnel à ce stade, où nous aimons l’autre pour ce qu’il nous apporte ou nous rapporte, sur le plan matériel, émotionnel, psychologique, etc.


A travers les épreuves de la vie, pas à pas, nous apprenons à nous décentrer de nous-mêmes, de nos idéaux déformés par notre désir, si bien intentionné soit-il, d’amener l’autre là où nous pensons qu’il doit aller, « pour son bien, bien sûr ! » … En apprenant à lâcher cette expression bien personnelle et donc déformée de l’amour, nous nous ouvrons à une qualité d’amour qui commence à s’intéresser à l’autre pour ce qu’il est, à l’accueillir, à l’accepter et l’aimer pour ce qu’il est, sans chercher à le mouler ou le forcer à devenir ce que nous voudrions qu’il soit (plus ceci ou moins cela…). Nous apprenons à écouter son besoin véritable en termes de conscience, et nous apprenons à nous exprimer de façon adaptée à cela. Une expansion s’amorce dans le détachement de nos anciens idéaux pour remonter à la Source de l’Idée fondamentale dont ces idéaux étaient l’expression partielle et souvent partiale…


Cette qualité d’amour nous amène à devenir Cela, dans une inclusion de plus en plus large et profonde de personnes et d’êtres, dans tous les règnes de la nature, dans l’oubli croissant de nous-même au niveau personnel. L’amour devient don de soi, sans attente de retour, de bénéfices personnels, de récompense, de réciprocité. La séparation a disparu de notre conscience, en toutes relations, entre tous les êtres, nous percevons l’unité fondamentale.


Nous touchons alors là l’Amour véritable, Amour de groupe et de l’Ensemble, que nous pouvons commencer à qualifier d’Amour divin, qui se donne dans un sacrifice joyeux, librement choisi et consenti, gouverné par une Volonté de Bien inébranlable, inaltérable, pour le Bien de l’Ensemble. Alors nous commençons un peu à comprendre ce qu’est aimer véritablement en le manifestant humblement dans le service au quotidien. Nous découvrons que l’Amour est notre Essence, nous commençons à devenir Amour dans notre expression, à rayonner l’Amour, à aimer à l’Infini, l’exprimant sur la Terre dans de justes relations avec tous les Êtres, en connexion à l’Univers… Nous relions et révélons par l’Amour. A travers Lui, nous pénétrons le sens de la Vie, l’existence de la Synthèse fondamentale. De transcendance en transcendance, de renoncement en renoncement à tout ce qui sépare, d’expansion en expansion de conscience, de libération en libération toujours plus complète de l’Essence, spiritualisant la Matière, nous franchissons toutes les étapes pour amener l’Amour sur Terre en le révélant à travers notre propre substance, en l’incarnant et le vivant au quotidien, réalisant ainsi le Plan divin…


Cela nous amène tous ensemble vers ce moment prédestiné dans l’ici et maintenant sur cette Terre, où nous pouvons affirmer : « Tout est accompli »… Alors dans le déchirement d’un voile, dans un éclair fulgurant, nous voyons s’ouvrir dans le Cosmos un chemin d’Amour infini au-delà de tout ce qui peut être dit…


Pensée de sagesse :


La place où nous sommes est l’endroit où commence notre voyage, non l’endroit dont nous devons nous évader. Si nous ne pouvons pas réussir, en tant que disciples, là où nous sommes, et à l’endroit où nous nous trouvons, aucune autre chance ne nous sera offerte jusqu’à ce que nous y soyons parvenus. C’est en ceci que réside notre épreuve et le champ d’action de notre service.

(A. Bailey, De Bethléem au Calvaire, p. 63)

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Reconstruire

Nous devons déconstruire pour reconstruire. L’effondrement apparent n’est pas une catastrophe : ce n’est qu’une destruction de formes physiques, émotionnelles et mentales, pour laisser la place à la c

Guérir

Est-ce que tu veux guérir ? Guérir toi-même ? Guérir les autres ? De quoi et quoi veux-tu guérir ? Les maladies physiques, psychiques...

Comentarios


bottom of page