Choisir la confiance

Mis à jour : oct. 31

Choisir la confiance ? Confiance en qui, confiance en quoi, confiance pour quoi ? Confiance en soi, confiance en nous, confiance éclairée et lucide. Confiance dans la vie, dans le cœur qui bat en chacun, dans la lumière du soleil qui brille pour tous. Confiance dans l’existence du beau, du bien, du vrai. Confiance car tout progresse vers une conscience plus vive, que de l’imperfection, des erreurs et des échecs, nous apprenons, développons nos qualités, nous ouvrons à une expérience accrue, pour développer une plus grande sagesse. Il faut que l’enfant tombe maintes et maintes fois, et se relève à chaque fois, pour apprendre à marcher. Il a confiance en sa capacité à le faire. Nous l’avons fait. Continuons à le faire dans les épreuves de la vie.




La confiance est le fait de croire en quelque chose ou en quelqu’un avec certitude. Elle se développe plus facilement quand nous nous sentons en sécurité intérieure. L’amour, l’amitié, la bienveillance, nous ouvrent à cette impression de sécurité intérieure, à cette confiance qui nous ouvre à la vie, aux expériences nouvelles, aux contacts, qui nous fait oser aller de l’avant vers de nouvelles découvertes, de nouveaux accomplissements, de constantes expansions de notre conscience. Développons notre confiance en nous-même, en percevant notre être essentiel, nos multiples qualités, notre cœur vibrant. Alors notre cœur s’ouvre, et nous pouvons accueillir ceux qui nous entourent avec bienveillance. Comme l’indique Frédérique Brasseur (Points de vue, 2019, p.234) : « En cultivant la confiance, en s’attachant à révéler la beauté de chaque chose, de chaque être au-delà de l’immédiatement lisible, une autre vibration se dégage de nous, des endroits que nous pénétrons, des relations que nous nouons. Nous faisons croitre une note d’harmonie, de reconnaissance, de paix qui nous fait pénétrer plus avant l’énergie d’amour ».

Voici un exercice méditatif sur le cœur pouvant aider à développer la confiance (Annie Marquier, 2020, Le Maitre dans le cœur ; éd. Solid’air) :


- Détendre le corps physique.

- Respirer tranquillement mais consciemment, porter son attention sur la respiration jusqu’à ce qu’un certain état de calme se soit installé.

- Visualiser qu’à chaque respiration on descend profondément à l’intérieur de soi, au centre de notre poitrine.

- Sentir là (imaginer) une très belle fleur dont les pétales frémissent sous l’influence de la respiration. Prendre le temps de s’harmoniser avec cette fleur.

- Au centre de la fleur, percevoir une lumière ou un diamant étincelant.

- Rester concentré sur cette lumière, respirer doucement au besoin pour l’alimenter, et se laisser partir en expansion.

- Laisser la lumière harmoniser totalement le mouvement des pétales de la fleur.

- Rayonner cette lumière de plus en plus largement tout autour de soi, l’offrir au monde.

- Laisser l’expérience se faire…

En pratique : approche pratique dans la formation « Favoriser des relations bienveillantes pour soi et pour autrui, basées sur la méditation sur la bienveillance ». (Pour s’inscrire, me contacter).

Pensée de sagesse : « Confiance, responsabilité et connaissance de soi sont des piliers de l’amour. […] Aie confiance, la route est longue, mais le chemin attend que nous le foulions ensemble pour le bien commun ». (Frédérique Brasseur)


Posts récents

Voir tout

Naissance

Dans le cycle de la vie, la naissance correspond à ce moment où nous, âme, intégrons un corps physique dense, pour mener une vie terrestre. Nous apparaissons dans cette nouvelle forme pour développer

©2020 Association Pont Arc-en-ciel

Soutenez l'association en adhérant ! 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now